D1 Féminine : Sofia Guellati passe l’interview décalée

Crédit Photo : Mica GBM / PhootoRafettes

C’est la nouveauté de cette saison 2015/2016, chaque joueuse passera le test de « l’interview décalée » afin que vous connaissiez un peu plus l’effectif de la D1 Féminine. Cette semaine c’est la milieu de terrain et nouvellement arrivée au club, Sofia Guellati, qui a été désignée par sa capitaine Marine Haupais. Elle répond à nos questions.

  • La première question est celle de Marine Haupais : ” Sofia, peux-tu nous expliquer et nous décrire l’effet de prendre un KO lors d’un match ? ”  

Ca fait mal ! (rire). Lors d’un match à domicile en championnat, j’ai pris une frappe pleine tête sur un coup franc, je ne m’y attendais pas du tout. Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas mis le bras. Je me suis totalement effondrée, pendant 2,3 secondes je n’y voyais plus rien. Heureusement notre Michou nationale est arrivée pour me sauver. C’était vraiment un KO, avec un moment d’absence. Puis comme le match était filmé on a pu revoir ce petit moment qui en a fait rigoler plus d’une !

  • Peux-tu nous parler de ton parcours sportif ? Scolaire ? Professionnel ?

J’ai commencé le football à l’âge de 6 ans à Draguignan. J’ai joué avec les garçons jusqu’à la limite d’âge autorisée (13 ans). Ensuite je suis partie à Trance en Provence pour rejoindre une équipe féminine. J’ai fais des tests à Montpellier, qui m’ont conduite à jouer en D3 à Aurillac à partir de 2008. J’y ai joué pendant 7 ans : 1 an en D3 et 6 ans en D2.

Au niveau scolaire, j’ai obtenu mon bac STG. Je me suis essayée par la suite à une année de droit mais l’année suivante je me suis réorientée vers la comptabilité, en IUT GEA, puis en licence en alternance. Et maintenant je travaille à KPMG à Rodez dans mon domaine.

  • Hormis le football, quels sont tes passe-temps ?

J’aime passer du temps avec mes amis, ma famille.

  • Pourquoi avoir choisi de rejoindre le RAF?

Depuis 7 ans je jouais en D2, je voulais passer un cap, apprendre, progresser et connaître le haut-niveau.

  • Sébastien Joseph en 2 mots ?

A l’écoute et professionnel

  • Le club en 2 mots

Valeurs et convivial

  • Une citation ? Une devise ?

“Vole comme un papillon, pique comme une abeille” Mohammed Ali

En Décalé

  • As-tu un surnom ?

 So’

  • Une musique d’avant-match ?

Running de Naughty Boy et Beyonce

  •  La musique que tu aimerais entendre quand tu rentres sur le terrain à Paul Lignon ?

La musique de la League des Champions

  • Une qualité ? Un défaut ?

 Attentionnée/Râleuse

  • Une journée idéale pour toi ?

 Avec ma famille à Draguignan

  • La personnalité que tu aimerais rencontrer ?

 Florence Foresti

  • Si tu devais passer une soirée avec une célébrité ?

 Omar Sy

  • Un weekend sans match que fais-tu ?

 Je pars en weekend avec mes amis ou je rentre chez moi en famille

  • Le sport que tu aimes pratiquer en dehors du foot ?

 Le tennis

  • Le sport que tu n’aimes pas pratiquer ?

 Le curling

  • Quel est ton ou ta meilleure amie dans le monde du football ?

 Elodie Pichon, je l’ai rencontrée à Aurillac, nous y sommes arrivées la même année, et depuis on ne se lâche plus.

  • Ton meilleur souvenir foot ?

 J’avais 13 ans c’était en finale de coupe du Var avec les garçons, l’entraineur me fait tirer le dernier penalty et l’on gagne la coupe là-dessus.

  • Ton premier souvenir foot ?

 Lors de mon premier entrainement avec les garçons, ils m’ont tous regardé car j’étais une fille et ils se sont demandés ce que je faisais là. Je me suis sentie gênée sur le moment, mais après j’étais la princesse.

  • Ta joueuse préférée ?

 Amandine Henry

  • Ton plus beau but ?

 C’est lorsque j’ai marqué du milieu de terrain contre Vendenheim avec Aurillac il y a 4 ans.

  • La plus grosse bêtise que tu aies faite dans ton enfance ou adolescence ?

 J’avais 7 ans, on se chamaillait avec ma grande sœur pour avoir du ketchup à table, je ne voulais pas le lui donner. Elle insistait, et  j’étais tellement énervée que j’ai explosé le ketchup. Bref il  y en avait partout dans la maison, je me suis faite punir, privée de tout jusqu’à nouvel ordre.

  • Le moment ou tu t’es senti seul sur terrain ?

 C’est le jour où j’ai pris un carton rouge à La Veore, une équipe de D2. Je l’ai pris alors que j’étais sur le banc, pour contestation sur l’arbitre, mon premier carton rouge de ma vie.

  • Le moment ou t’es senti seul dans la vie ?

Lorsque j’étais jeune, je rentrais chez moi en BMX, il pleuvait et j’ai glissé dans un rond point. Je me suis faite très mal mais j’avais tellement peur que l’on m’ait vu que je suis vite remontée sur mon vélo.

  • Le truc à ne pas dire pour aborder une fille ?

Etre insistant, demander plusieurs fois le numéro de téléphone par exemple

  • A l’inverse, quelle est l’accroche parfaite selon toi ?

Pour draguer une fille, il faut la faire rire.

  • Le tue l’amour ?

 Les chaussettes au lit

  • As-tu une phobie ?

Les araignées

  • La chose la plus drôle que tu aies vue ou entendue sur un terrain ?

 A l’entrainement à Aurillac, Elodie Pichon la gardienne a glissé pour arrêter un but, elle s’est de ce fait ratée. Elle a dit a l’entraineur “J’ai glissé chef”.

  • La pire faute de goût vestimentaire ?

Avoir trop de couleurs

  •  Quel est ton meilleur souvenir de déplacement avec le RAF?

C’est les débats lancés par Solène Barbance comme “Est ce que l’on peut être amoureux de deux personnes en même temps ?”

  • Emission de télé à laquelle tu aimerais participer ?

 The Voice

  • Un plat ?

 Les Lasagnes

  • Un lieu ?

 Le Canada

  • La fashion victim du RAF ?

 Chloé Bornes avec son pantacourt et ses chaussettes de sport mi-mollets.

  •  La fille la plus drôle de la D1?

Je répondrai Fanny Hoarau, on ne l’entend pas beaucoup mais elle lance des petits piques délicats et subtiles, toujours drôles.

  • Qui souhaites-tu voir faire cette interview décalée et quelle question as-tu envie de lui poser ?

 Ce sera Déborah Garcia : “Peux-tu nous raconter l’histoire de Petrouchka?”