La réaction du coach après Guingamp RAF

Photo © Fred LG

Les Rafettes, défaites 3-1 en terre guingampaise, sont désormais à égalité de points avec leur concurrents directs. L’interview du coach Grégory Mleko.

Coach, défaite 3-1, le résultat est-il le reflet du contenu ?

  • Grégory Mleko : « Sur le match, ça s’est joué sur des détails, on n’a pas su corriger. La première est cohérente, solide défensivement, même si nous avons souffert sur coup de pieds arrêtés. La première est équilibrée, je pense que nous avons été au-dessus d’elles, nous avons su contenir les offensives. Nous aurions pu finir nos actions, le match aurait différent. Sur la deuxième, on a subi, les guingampaises ont exercé une pression offensive, des petites erreurs coûtent cher. Nous devons gommer ces détails. Les buts rapides nous ont fait mal. Malgré tout, nous réduisons le score. L’entrée en jeu des offensives fait du bien. »

Quelle était la stratégie face à une équipe de Guingamp proche de nous au classement ?

  • GM : « Nous y sommes allé pour gagner. Fallait tenir le plus longemps possible pour les faire douter. Nous avons trop subi, et au bout d’un moment tu le payes. Faire les efforts ensemble, attaquer et défendre ensemble. L’efficacité est trop importante à ce niveau là. Elles avaient peut être plus envie d’aller chercher cette victoire. »

Que peux-tu ressortir de positif sur ce match ?

  • GM : « La première mi-temps. Elles ont souvent tiré de loin. Nous étions bien en place, nous avons su jouer vers l’avant sur les premiers ballons, l’efficacité manque. La réaction a également été intéressante. La réduction du score nous remet dedans. C’est le soucis du détail… »

Le déplacement à Grenoble se rapproche, comment abordes-tu cette rencontre ?

  • GM : »Début de semaine en mode récupération car le voyage fût long, nous sommes rentrés à 5h du matin. Nous nous entraînerons du mercredi à samedi. Grenoble est une bonne équipe, jeune, qui va jouer jusqu’au bout la montée en D1. Elles ont perdu quelques cadres. En D2, ça joue bien au ballon mais l’intensité, l’athlétique est un cran en dessous. Mais sur un match tout est possible, ça reste la coupe. Nous devrons jouer sur l’expérience. On retrouvera Nicolas Bach, ancien coach des Rafettes sur le banc de Grenoble. »