Fabrègues Vs RAF : les mots du coach

Les Ruthénois se sont arrêtés aux portes des 32èmes de finale de la Coupe de France, comme la saison dernière. Laurent Peyrelade donne sa vision des choses, et aborde les échéances à venir.

  • Laurent, élimination en Coupe de France, quels sont pour toi les ingrédients qui ont fait basculer le match pour Fabrègues ?

Notre efficacité à ne pas tuer ce match alors que l’on a les situations en milieu de seconde mi-temps pour se rendre le match plus facile et éteindre l’espoir de l’adversaire. Après, on a manqué de détermination dans beaucoup de gestes et notre disponibilité au porteur s’est étiolé au fil du match. C’était insuffisant en terme de jeu et de qualités techniques.

  • Au fil du match, on voyait que le RAF dominait sans pour autant tuer tout suspense, qu’aurait-il fallu pour que ça bascule du bon côté ?

Il faut surtout se servir de ce match pour progresser et s’améliorer dans nos comportements, pour être plus performant en championnat. Même si c’est une grosse déception, plutôt que d’accabler un individu, i faut s’en servir pour rebondie et engranger de l’expérience même si elle est douloureuse.

  • Place au championnat désormais, avec un bloc de 3 matchs, quels sont pour toi les objectifs de ce bloc ?

On doit revenir à la base. Etre solide, avoir un bloc équipe difficile à déborder, retrouver notre première passe vers l’avant avec des attaquants qui gardent le ballon pour faire monter le bloc. On doit être beaucoup lus déterminé dans tout ce qu’on fait et avoir une idée claire et collective de ce qu’on doit faire. La seule chose qui m’intéresse ce sont les points et comment faire pour en prendre.

  • Quel est l’état physique du groupe ?

Physiquement on commence à avoir des blessés, alors qu’on avait été épargné jusque là. Notre petit groupe doit se mobiliser pour trouver de l’énergie et de la grinça pour boucler ces trois matchs avec des points à la clé et se rapprocher du maintien. Il y a de l’usure mentale, normal à ce moment de la saison, mais nous nous reposerons à la trêve. Les joueurs frais doivent nous porter.

  • Prochain adversaire, Cholet samedi, un mot sur l’adversaire ? Quel est l’enjeu du match ?

« C’est un prétendant à la montée, avec une armada offensive incroyable en qualité et en quantité. Beaucoup de technique, super bien organisé : c’est du costaud. Leur charnière centrale a plus de match professionnels que tout mon effectif en National ! On y va comme un petit promu qui doit relever un immense défi. A nous d’être déterminés, très concentrés, très discipliné pour vraiment les contrarier. »