CFA : Capitaine Lorthi passe l’interview décalée

C’est la nouveauté de cette saison 2015/2016, chaque joueur passera le test de « l’interview décalée » afin que vous connaissiez un peu plus les joueurs du Rodez Aveyron Football. Cette semaine c’est le capitaine de l’équipe, Julien Lorthioir, évoluant au poste de latéral gauche cette saison. Désigné par Edouard Daillet, il répond à nos questions.

  • La première question est celle d’Edouard Daillet : « Est ce que ça t’exite vraiment toujours de vouloir chambrer et de chercher à piquer les gens ? 

Piquer, pas spécialement, mais chambrer oui, énormément, parce que je suis dans le monde du football depuis que je suis tout petit. Je suis passé par un centre de préformation et centre de formation donc, chambrer, ça fait partie du quotidien. Mais c’est vrai que j’aime bien chambrer, et on me chambre aussi beaucoup !

  • Peux-tu nous parler de ton parcours sportif ? Scolaire ? Professionnel ? 

J’ai été formé au Stade Malherbe de Caen, pendant 3 ans. Cette expérience m’a permit de jouer une finale de Gambardella. Ensuite je suis parti à Sedan où j’ai signé mon premier contrat professionnel pour une durée de 3 ans. Cela m’a permit de découvrir la Ligue 1, la Ligue 2 et de disputer une finale de Coupe de France au Stade de France. J’ai ensuite passé 1 an à Tours. Je suis arrivé à Rodez où je suis resté pendant 3 ans, avec une montée en National la première année de mon arrivée, et un beau parcours en Coupe de France avec la victoire contre le PSG à Paul Lignon, un grand souvenir. A la fin de ces 3 années, je suis parti 1 an à Paris, où j’ai vécu une expérience un peu compliquée sur le plan humain, ce ne sont pas les mêmes valeurs qu’en Aveyron donc j’ai eu un petit peu de mal à m’intégrer. Du coup, j’ai eu la chance de pouvoir revenir la saison suivante au RAF, grâce au staff qui était en place à ce moment là, à Grégory Ursule, Franck Rizetto et Pierre-Olivier Murat. J’ai saisi l’opportunité de pouvoir revenir au RAF et depuis, je me suis installé dans la région.

J’ai arrêté les études alors que je préparais un BEP Comptabilité, pour me consacrer entièrement au football et à ma carrière. C’était un choix. J’ai passé le tronc commun du Brevet d’Etat avec l’université de Nantes en 2013. L’année dernière j’ai suivi une formation pour devenir technico-commercial, avec Form’action, qui m’a permit de faire mon stage dans une agence immobilière, Century 21. Agence où j’ai été embauché depuis le 1er septembre. Tout se passe très bien, je reviens d’une semaine de formation à Paris, afin de passer une qualification d’agent immobilier.

  • Tu es cette année capitaine du RAF, qu’est ce que ça a changé pour toi ?

Quand le coach m’a confié cette responsabilité, je l’ai pris avec grand plaisir parce que c’est un groupe de joueurs que j’apprécie, il n’y a que des bons mecs. C’est un groupe jeune, qui a de la qualité et de l’ambition. J’espère et je leur souhaite que la majorité d’entre eux réussissent au haut niveau. Cette année, on est là pour les encadrer. Je dis on, parce qu’il n’y a pas que moi, le brassard, c’est juste un bout de tissu, il y a aussi David Suarez, Adrien Faviana, Jérémie Roumégous.

  • Positionné au poste de latéral gauche, tu te sens à l’aise à ce poste après 6 journées de championnat ?

Je me sens plutôt bien à ce poste. C’est le poste où j’ai été formé au Stade Malherbe de Caen. Je me sens bien à ce poste, autant défensivement qu’offensivement. C’est un poste qui demande beaucoup d’efforts et je ne suis pas avare d’efforts. Je mets tout en oeuvre pour répondre aux attentes du coach. La préparation s’est très bien passée ainsi que le début du championnat. J’ai un peu de regrets par rapport au dernier match à Pau. Et le point noir de mon début de saison, c’est le match contre Nice, où le premier but est pour moi.. Et la blessure suite à ce match, qui est maintenant derrière moi.

  • Tu évoques ces deux premiers matches à domicile, le premier but ruthénois de la saison 2015/2016, et c’est toi qui marque ce but. Beaucoup d’émotions je suppose ?

Bien sûr, j’ai ressenti énormément de plaisir. On jouait contre une très belle équipe de Colomiers. J’adore joué au stade Paul Lignon, pour moi, il n’est pas encore assez rempli à mon goût mais c’est déjà très bien qu’il y ait eu deux belles affluences cette saison pour la réception de Colomiers et Nice. Marquer le premier but à domicile, ça nous permettait de prendre l’avantage contre Colomiers et de montrer l’exemple donc j’étais très heureux pour l’équipe.

  • Hormis le football, quels sont tes passe-temps ?

C’est ma famille. J’essaie, dès que j’ai un peu de temps libre, de profiter pleinement de ma femme et de mes deux enfants. C’est ma priorité.

  • Laurent Peyrelade en 3 mots ?

Ambition, ancien joueur professionnel, avenir.

  • Le club en 3 mots

Respect, passion, amour.

  • Une affinité particulière avec un joueur ? Et décrit le en deux mots

Adrien Faviana, j’ai fais toute ma formation de technico-commercial avec lui, ça fait également longtemps que l’on se connaît. 

En 2 mots : mental (avec toutes les blessures qu’il a eu), attachant.

  • Une citation ? Une devise ?

Plus que le talent, la hargne.

En Décalé

  • As-tu un surnom ?

Par rapport à mon nom de famille, on m’appelle Lorthi

  • As-tu une phobie ?

Les serpents

  • Une musique d’avant-match ?

Caliente

  • Une qualité ? Un défaut ?

Persévérant / Mauvais perdant

  • Une journée idéale pour toi ?

Partir avec la famille au soleil pendant un weekend à la plage

  • La personnalité que tu aimerais rencontrer ?

Gad Elmaleh

  • Ton rituel du matin ?

Donner le biberon à ma fille et boire mon café

  • Ton plat préféré ?

Plat traditionnel en famille et entre amis

  • A quelle émission ou série TV aimerais-tu participer ?

Top chef

  • Le sport que tu aimes pratiquer en dehors du foot ?

Le tennis

  • Celui que tu n’aurais jamais pu pratiquer ?

L’athlétisme

  • Quel est ton meilleur pote dans le monde du foot ?

J’ai eu de la chance de rencontrer pas mal de joueurs qui ont fais une belle carrière

Je dirais Mathieu Bodmer et Morgan Amalfitano

  • Ton premier souvenir foot ?

C’est un ballon que j’avais gagné lors d’une tombola auquel mon père avait participé. C’était la tombola organisée par le club de football du village où j’habitais

  • La chose la plus drôle que tu aies vue ou entendue sur un terrain ?

La chose la plus drôle que j’ai vu, c’était l’année dernière pour notre match de CFA à Sète. Un supporter était rentré nu sur le terrain en plein milieu du match (rires)

  • Ton joueur préféré ?

Chris Waddle / Christiano Ronaldo

  • Ton plus beau but ?

A domicile, contre Martigues, il y a deux ans. Une frappe où je trouve la lucarne opposée.

  • La pire faute de goût vestimentaire pour toi ?

Quand on n’accorde pas les couleurs

  • La Fashion victim au Raf, c’est qui ?

Pour le chambrer un peu : Abdelali Ouadah

  • Qui souhaites-tu voir faire cette interview décalée et quelle question as-tu envie de lui poser ?

Ce sera Jérémie Roumégous.

Depuis le début de saison, on joue à la coinche ensemble et on ne gagne pas souvent. Ma question serait donc :  » Pourquoi n’oses-tu pas me dire que tu ne veux plus jouer avec moi ?  » 

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment.