CFA : Analyse du coach suite à la défaite à Martigues

Avant même de disputer cette rencontre, les deux adversaires du soir avaient conscience de l’importance de ce match, puisque les deux équipes étaient aux deux dernières places du classement suite à la relégation en DHR du club d’Arles Avignon. Le RAF aura malheureusement concédé une nouvelle défaite dans les dernières minutes de la rencontre, la 4ème depuis le début du championnat.

C’est pourtant le Rodez Aveyron Football qui aura la première occasion nette, par Coupin dès la 3ème minute de jeu, stoppé par la double parade de Kouakbi. Les Aveyronnais se montrent les plus dangereux, par Pereira-Lage à la 10ème minute mais sa frappe est trop timide.Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur le score de 0 à 0, avec de belles occasions en début de match, avant que les locaux ne se montrent plus agressifs et précis, obligeant les sang et or à commettre plus de fautes.

Suite à une tentative repoussée par Zelazny, Ouchmid punit les Ruthénois… à la 85ème minute, sur coup de pied arrêté, point fort de Martigues mis en avant par Laurent Peyrelade en conférence de presse. S’en suivra des gestes regrettables et aux conséquences importantes, par une confusion générale et des coups échangés. Faviana et Garcia seront expulsés tous les deux.

Laurent Peyrelade revient pour vous sur ce match.

  • C’est la 4ème défaite du RAF dans les 10 dernières minutes, quelles en sont les raisons ?

L.P :  » Si je les connaissais, on aurait déjà trouvé les solutions. C’est incroyable et insupportable : il nous manque un supplément de grinta, un engagement permanent pour défendre notre but sur ces moments de matches ».

  • Quel est ton sentiment après ce match ? Au delà du plan comptable, ce match laisse des séquelles, avec un carton rouge en fin de match

L.P :  » On a fait une bonne première mi-temps, même si on est reparti moins car ils n’attendaient que cela pour nous contrer. On a d’ailleurs la meilleure situation. Sur la seconde période, on a moins réussi à tenir le ballon haut. Erwin n’a pas grand chose à faire sur ces 45 mins. Après ce que fais Adrien est impardonnable car il laisse son équipe à 10 alors qu’il reste encore du temps pour égaliser. C’est stupide, voir plus, pour un joueur de son statut. 

  • Déplacement à Colomiers pour le 6ème tour de Coupe de France, adversaire le plus haut classé avec le RAF dans la région Midi-Pyrénées, quels seront les objectifs de ce match ?

L.P :  » J’y vais pour passer ce tour, car il n’y aura qu’un vainqueur. C’est un match à deux issues possibles : où ça passe, ou ça casse, il n’y a pas de seconde chance. J’espère surtout récupérer les joueurs blessés, et avoir un groupe plus étoffé pour nous permettre de réels choix sportifs, et non pas mettre les valides, non suspendus. Notre problématique est surtout là.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez modifier les réglages de votre navigateur à tout moment.